Vendredi 25 novembre

Diariata N'DIAYE

Diariata N’DIAYE

Fondatrice de « Résonantes »

Diariata N’Diaye est artiviste, fusion des mots « artiste » et « activiste ». Slameuse engagée dans la lutte contre les violences faites aux filles et aux femmes depuis 15 ans, elle crée avec son groupe Dialem le spectacle « Mots pour Maux » en 2008. Elle sillonne alors les établissements scolaires de France pour sensibiliser les publics et échange avec des milliers de jeunes victimes et témoins de violences. Ce qu’elle découvre sur le terrain lui fait prendre conscience de l’ampleur du phénomène, de l’immense solitude des victimes et des problématiques auxquelles elles sont confrontées.

Ayant elle-même subit des violences durant son adolescence, elle réalise avec désarroi que les choses n’avaient que très peu évolué pour les victimes.  En 2015, après avoir travaillé auprès des références françaises de la lutte contre les violences telles que Ernestine Ronai (responsable de l’observatoire des violences faites aux femmes de la Seine-Saint-Denis) la psychiatre Docteur Muriel Salmona, ( spécialiste des psycho-traumatismes et fondatrice de l’association Mémoire traumatique) , elle fonde l’association Resonantes.

Dans la foulée, elle crée App-Elles, la 1ere application mobile destinée aux victimes de violences sexistes et sexuelles. Elle est convaincue que le numérique offre de nouvelles possibilités en matière de lutte contre les violences. Son innovation technologique au service des victimes et des témoins est alors multi-primée en France et à l’international. En 2019 App-Elles  et son bracelet d’alerte connecté reçoivent un Innovation Award, Tech for A Better World au CES de Las Vegas, salon de référence de la tech. Décorée de l’Ordre Nationale du Mérite à l’âge de 34 ans pour son parcours étonnant et son engagement sans faille, elle continue de proposer ,développer et diffuser les supports numériques et artistiques portés par Resonantes.

En 2022, elle signe chez Grund son premier album jeunesse , « Arsène et Marcelle me harcèlent » Elle y décrypte les mécanismes du harcèlement scolaire et propose un guide à destination des enfants, des parents et des équipes pédagogiques.

Édouard DURAND

Édouard DURAND

Juge des enfants / Co-président de la Ciivise

Édouard Durand est magistrat, expert de la protection de l’enfance.

Il a notamment été juge des enfants à Marseille et à Bobigny.

Il est membre du Conseil national de la protection de l’enfance (CNPE) et a été co-président de la commission « Violences de genre » du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Il a participé à l’élaboration du premier plan gouvernemental contre les violences faites aux enfants.

Pauline COHADON

Pauline COHADON

Dirigeante agence L’effet urbain

Pauline COHADON est urbaniste diplômée de l’Ecole d’Urbanisme de Paris et titulaire d’un master en finance et management de l’immobilier à l’Université Paris Dauphine. Convaincue que la qualité et le niveau de tout projet sont directement liés à la gestion de l’énergie de l’équipe qui le porte, Pauline a fondé en 2017, l’agence L’Effet Urbain après une expérience de plus de 10 ans en urbanisme, aménagement et immobilier.

Pauline, par sa formation hybride, crée un dialogue entre urbanisme, immobilier et intelligence collective. Ses années d’expériences l’amènent à questionner sa pratique. Elle constate des manquements dans la façon de construire les villes. Elle découvre l’écoféminisme et y décèle des sources d’inspiration pour renouveler les pratiques urbanistiques. En 2021, L’Effet Urbain produit le podacst « Les sorts de la cité » fruit d’une démarche de recherche-action entamée en 2020, avec l’envie d’explorer le concept de Ville Ecoféministe.

Brigitte de Vathaire-Cardona

Brigitte de Vathaire-Cardona

Enseignante et autrice du livret pédagogique réalisé autour du livre « Mon corps m’appartient » d’Isabelle Filliozat et Margot-Fried-Filliozat, destiné aux enseignants

Brigitte de Vathaire-Cardona est professeure des écoles depuis 22 ans et maitre formatrice depuis 2011. Elle a co-écrit les ouvrages Construire un climat de classe serein (Nathan, 2020) et Prendre sa première classe en main (Nathan, 2021). Très investie dans la formation des étudiants de Master MEEF et des professeurs des écoles stagiaires à l’INSPÉ de Paris, elle intervient en particulier sur les difficultés de gestion du groupe et sur la construction du climat de classe. L’éveil de citoyens respectueux des principes de la République, capables d’esprit critique, solidaires et acteurs de la société est au cœur de sa pratique de classe.

Brigitte de Vathaire-Cardona est l’auteure des documents pédagogiques accompagnant l’ouvrage Mon corps m’appartient d’Isabelle et Margot Filliozat, un livre pour prévenir et mettre en garde les enfants contre les violences sexuelles faites aux enfants ; qui parle sans tabou du corps, de son fonctionnement, de la sexualité, de l’intimité ; qui alerte sur ce que dit la loi, sur ce qui n’est pas acceptable, et sur la difficulté de parler quand quelque chose d’interdit arrive. Brigitte de Vathaire-Cardona accompagne les enseignants, sur le réseau professionnel Lea.fr, dans la mise en œuvre des séquences pédagogiques construites autour de cet ouvrage.

Margaux COLLET

Margaux COLLET

Autrice, consultante formation – Coopegal

Diplômée de Sciences Po Toulouse et du master “Genre, Egalité et Politiques sociales” de l’Université Toulouse Jean-Jaurès, Margaux Collet s’est spécialisée depuis 10 ans sur la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle a travaillé sur l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques d’égalité à l’Ambassade de France à Madrid, au sein du Conseil départemental de l’Essonne, puis au sein du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes. Plus récemment, elle a mené des missions auprès des pouvoirs publics en Amérique latine pour la Commission européenne. 

Aujourd’hui, elle accompagne des entreprises, des administrations et des associations sur l’égalité professionnelle et la prévention des comportements sexistes et des violences sexuelles via le cabinet spécialisé CoopEgal qu’elle a fondé. Margaux Collet a rédigé un certain nombre d’études et de rapports, parmi lesquels celui consacré aux “Politiques publiques de lutte contre les violences conjugales en Espagne : regards croisés avec la France”, pour le Centre Hubertine Auclert, organisme de la Région Ile-de-France. 

Militante féministe, elle a été porte-parole d’Osez le Féminisme ! et est aujourd’hui vice- présidente de l’association Toutes à l’Abri qui soutient les femmes en situation de grande précarité à Bordeaux.  Elle a co-écrit Beyoncé est-elle féministe ? et autres questions pour comprendre le féminisme avec Raphaëlle Rémy-Leleu (First Editions, 2018) et Le féminisme pour les nul·les (dir. Danielle Bousquet, First Editions, 2019).

Richard MATIS

Richard MATIS

Président Gynécologie sans frontières

Dr Richard MATIS est praticien hospitalier en gynécologie obstétrique au CH d’Armentières (59) et président de l’ONG « Gynécologie Sans Frontières » (GSF) qui est une ONG française née en 1995, agissant pour la santé globale des femmes en détresse en France et dans le monde (www.gynsf.org). Bénévole de l’association, il est impliqué depuis 1999 dans les actions GSF en faveur de la lutte contre les violences et la précarité.

Il est référent sur la mission de prise en charge médico-psycho-sociale des femmes issues de l’exil et/ou en grande précarité (programme Caminor /CamiFrance depuis 2015). Il est également référent pour plateforme numérique Femmes Exilées France depuis 2019 (www.camifrance.fr).

Il est par ailleurs référent pour GSF sur les missions de formations et de sensibilisations des professionnels de santé vis à vis des victimes de violences faites aux femmes depuis 2006. Enfin, il est référent pour la plateforme « Violence Santé Femmes » mise en place en septembre 2022 (www.violencesantefemme.fr).

Najat VALLAUD-BELKACEM

Najat VALLAUD-BELKACEM

Ex-ministre des Droits des femmes

Elue locale pendant de nombreuses années dans la région lyonnaise, Ministre des Droits des Femmes et porte-parole du gouvernement pendant deux ans (2012-2014) puis Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pendant 3 ans (2014-2017), fonction qu’elle fut et reste la seule femme à avoir occupé en France, Najat Vallaud Belkacem est une femme engagée de longue date. 

En 2017, elle rejoint le secteur privé et prend auprès d’Ipsos, chef de file du secteur des études de marché et des enquêtes d’opinion, les responsabilités de CEO Global Affairs. Elle dirige par ailleurs la collection « Raison de Plus » qu’elle a créée au sein de la maison d’éditions Fayard pour y publier des essais de chercheurs engagés dans le débat public, et enseigne à Sciences-Po Paris où elle a créé le programme « Egalité Femmes Hommes et politiques publiques ». 

Depuis mars 2020, elle est directrice France de l’ONG One (ONG de lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables). Elle est par ailleurs présidente du conseil stratégique de la Tent Fondation qui mobilise les grandes entreprises du monde pour l’emploi des réfugiés et conseillère régionale en Auvergne-Rhône-Alpes. En juillet 2022, elle devient présidente de l’association de solidarité France terre d’asile.

Ses dernières publications : 

  • « Objectif 2030, un monde sans extrême pauvreté », Flammarion 2021
  • « La société des vulnérables, leçons féministes d’une crise » (avec Sandra Laugier), Gallimard 2020
  • « La vie a plus d’imagination que toi », Grasset 2017
  • « Raison de plus », Fayard 2012
  • « Réagissez! Répondre au FN de A à Z » (avec Guillaume Bachelay), Gawsewitch 2011

Samedi 26 novembre

Lauren BASTIDE

Lauren BASTIDE

Journaliste & Créatrice du podcast de la Poudre

Diplômée en sciences politique et en journalisme, Lauren Bastide a longtemps œuvré dans la presse écrite, notamment au magazine ELLE, pendant dix ans, en tant que rédactrice en chef actualité. Elle est l’animatrice de La Poudre, téléchargé plus d’un million de fois lors de sa première année d’existence. La démarche est féministe, et revendiquée comme telle. Lauren Bastide a conçu La Poudre comme un antidote à la sous-représentation des femmes dans les médias.

Titiou LECOQ

Titiou LECOQ

Journaliste / Autrice

Autrice et journaliste, Titiou Lecoq travaille sur les sujets féministes depuis son premier roman, Les Morues (2011, éd Diable Vauvert). Elle a également traité l’inégale répartition domestique dans un essai, Libérées (2017, Fayard). Après une biographie très personnelle de Balzac (2019, l’Iconoclaste), elle fait paraitre les Grandes Oubliées en 2021. Elle a également créé le podcast Rends l’argent sur les couples et leurs finances.

Axelle JAH NJIKE

Axelle JAH NJIKE

Autrice

Née au Cameroun et arrivée en France dans son enfance, Axelle Jah Njiké est autrice afropéenne, podcastrice, documentariste, chroniqueuse et militante féministe Païenne. Créatrice des podcasts consacrés aux vécus des femmes afrodescendantes d’un point de vue intime aussi bien que collectif, Me My sexe and I®- Le podcast, La fille sur le canapé, Je suis noire et je n’aime pas Beyoncé, elle a pris part en 2015 aux ouvrages collectifs Volcaniques, une anthologie du plaisir (2015, Ed. Mémoire d’encrier), & Nos amours radicales (2021, Ed. Les insolentes).

Elle préface en début d’année la réédition de l’ouvrage de Mariama Bâ, Un chant écarlate (2022, Ed. Les Prouesses) et son premier ouvrage, Journal intime d’une féministe (noire) est paru le 3 mars 2022 aux éditions Au Diable Vauvert. 

Pour suivre l’actualité d’Axelle: www.memysexeandi.fr ou instagram: @axelle_jah_njike 

Sokhna Fall

Sokhna Fall

Thérapeute familiale, victimologue, anthropologue, formatrice, vice-présidente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie

Sokhna FALL a travaillé au Centre des Buttes-Chaumont (thérapies individuelles et de réseau pour des situations de maltraitances et de violences sexuelles), à l’Avre (Association pour les Victimes de la Répression en Exil), à Parcours d’Exil (Centre de soins pour victimes de torture et d’atteintes aux Droits Humains) et jusque début 2015 à la CEAP (Consultation  d’Évaluation et d’Aide à la Parentalité) du Centre Monceau qui recevait des familles adressées par les Juges aux Affaires Familiales (en cas de séparations conflictuelles ou violentes), les Juges des Enfants et l’Aide Sociale à l’Enfance.

Sokhna FALL travaille aujourd’hui en cabinet libéral, au CHU du Kremlin-Bicêtre (Unité de Soin des Femmes Excisées). Cofondatrice en 2009 de familles et thérapies, centre de thérapie familiale à Sens (Yonne) à destination de familles adressées par les JAF, les JE et l’Aide Sociale à l’Enfance.

Membre de la SFPEADA. Formatrice en thérapie familiale et en psychotraumatologie au sein de plusieurs universités et institutions (Paris 8, Paris 7, Université de Picardie, Conseil Départemental des Yvelines, d’Ile et Villaine, EPSM de Lille Métropole et Agglomération, de Charleville-Mézières, Bourges, etc…).

Anne-Cécile MAILFERT

Anne-Cécile MAILFERT

Présidente de la Fondation des Femmes, chroniqueuse et autrice

Militante féministe, chroniqueuse et autrice, elle a été porte-parole puis présidente d' »Osez le féminisme ! » et préside aujourd’hui la Fondation des Femmes qu’elle a cofondée en 2015 .

Elle a commencé sa vie militante auprès de l’association « Mouvement du Nid » où elle prend des responsabilités auprès de personnes prostituées, victimes de violences physiques, sexuelles, psychologiques et économiques.

Diplômée de Sciencespo Lille, après avoir travaillé à la RSE d’une grande entreprise, elle devient Déléguée générale de BlueEnergy, une organisation non gouvernementale de promotion des énergies renouvelables jusqu’en 2011. Elle est ensuite Directrice du développement du Mouvement des Entrepreneurs Sociaux et consultante auprès de l’association Aurore, qui intervient auprès des personnes vulnérables, en grande précarité et des sans-abri.

Elle a publié “Ils ne décideront plus pour nous, débats sur l’IVG 1971-1975”, ainsi que “Tu seras une femme! Guide féministe à l’usage de ma nièce et de ses ami.e.s” aux éditions les Petits Matins. Depuis septembre 2021, elle anime tous les vendredi une chronique dans la matinale de France Inter “En Toute Subjectivité”.

Muriel SALMONA

Muriel SALMONA

Psychiatre Présidente et fondatrice Mémoire traumatique et victimologie

La Docteure Muriel Salmona est Psychiatre-Psychotraumatologue, Formatrice en psychotraumatologie et en victimologie, Présidente et fondatrice de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie et créatrice du site memoiretraumatique.org, site d’information, de formation, de ressources et de lutte contre toutes les violences.


Membre du comité scientifique de la chaire internationale Mukwege de lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes et aux filles en situation de conflit et de la Commission indépendante inceste et violences sexuelles faites aux enfants CIIVISE.

Titre honorifique : chevalière de la Légion d’Honneur en 2018, chevalière des Arts et des lettres en 2022.

Laure SALMONA

Laure SALMONA

Militante féministe et spécialiste des violences sexuelles et sexistes

Militante féministe et spécialiste des violences sexuelles et sexistes, Laure Salmona est co-fondatrice et membre du Bureau de l’association Féministes contre le cyberharcèlement. Elle travaille sur la problématique des cyberviolences et s’attelle à penser l’espace numérique à travers le prisme du genre et des inégalités pour mieux lutter contre les rapports de domination qui s’y déploient.

Fabien ROBERT

Fabien ROBERT

Intervenant régional Association Colosse aux pieds d’argile

Fabien ROBERT est intervenant en Pays de la Loire de l’association Colosse aux pieds d’argile. 

Reconnue d’utilité publique, cette association lutte contre les violences sexuelles, le harcèlement et le bizutage. Elle œuvre en milieu sportif mais aussi dans les champs de la jeunesse et du scolaire.

Sikou NIAKATE

Sikou NIAKATE

Réalisateur du film « Dans le noir, les hommes pleurent »

Réalisateur autodidacte, je puise mon inspiration dans le cinéma, le théâtre et plus récemment, dans l’art contemporain.

Je crée avec la volonté d’être libre dans la forme, tant narrative qu’esthétique. C’est toujours dans une approche cathartique que je conçois mes projets, que je façonne mon style narratif.

Mathilde VIOT

Mathilde VIOT

Juriste, collaboratrice parlementaire, co-fondatrice du collectif Chair collaboratrice, de #metoopolitique et de l’Observatoire des violences sexuelles en politique, autrice de « l’homme politique, moi j’en fais du compost »

Née en 1987 dans les Ardennes, Mathilde Viot est juriste en droit public, spécialiste de droit constitutionnel. En 2016, suite à l’affaire Baupin, elle fonde avec d’autres assistantes parlementaires le collectif « chair collaboratrice », qui vise à mettre en lumière le sexisme dont sont victimes les femmes dans le milieu politique.

En 2017, elle rejoint le groupe de la France insoumise. D’abord en tant que collaboratrice de Danièle Obono et François Ruffin, puis comme conseillère aux affaires sociales pour l’ensemble des député·es du groupe. En 2021, elle a cofondé le mouvement #MeTooPolitique. En 2022, elle publie un livre intitulé « L’Homme politique moi j’en fais du compost » et cofonde l’observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique.

Jennifer PADJEMI

Jennifer PADJEMI

Journaliste féministe

Journaliste indépendante, Jennifer PADJEMI a co-fondé la newsletter What’s Good et créé le podcast « Miroir, Miroir » (Binge Audio) qui traite des représentations du corps et de l’apparence (Prix OUT d’Or du meilleur podcast en 2019).

Jennifer Padjemi interroge les liens d’interdépendance entre consommation de masse et idéologie progressiste, et jette un regard joyeux et lucide sur nos divertissements, sans concession au patriarcat.

« Le féminisme se porte-t-il sur un t-shirt ?  Kim Kardashian est-elle un objet sexuel ou une femme puissante ?  La série Grey’s anatomy peut-elle changer la vie des femmes ? »

Dans un essai à la première personne documenté, passionné et engagé, Jennifer Padjemi, journaliste spécialiste des questions de société, explore l’alliance, pour le meilleur et pour le pire, du féminisme et de la pop culture. En reprenant le fil des mouvements féministes modernes, de l’émergence d’un féminisme intersectionnel au mouvement « body positive » en passant par #Metoo et en se basant sur son expérience de femme noire, elle décortique le rapport que nous entretenons avec les objets culturels les plus populaires. Biberonnée aux clips vidéo, chansons grand public et maintenant aux séries TV, notre consommation de divertissement façonne, accompagne, et parfois challenge notre vision du monde.  En utilisant la pop culture comme un miroir de notre société mondialisée, l’auteure questionne à travers elle le féminisme, le genre, la sexualité, l’intersectionnalité.

Didier VALENTIN alias Docteur Kapote

Didier VALENTIN alias Docteur Kapote

Animateur de prévention

J’interviens depuis 21 ans auprès des jeunes de 12 à 20 ans, sur les thématiques de la Vie Affective et Sexuelle, la Réduction des Risques chez les usagers de drogues et la Santé Mentale, essentiellement en milieu scolaire mais aussi auprès de jeunes en foyers ASE, PJJ, en MECS ou autres types de structures à caractère social. J’interviens aussi régulièrement auprès de MNA (Mineurs Non Accompagnés) soit en milieu scolaire, soit au sein de structures telles que MSF, ainsi que des jeunes en situation de handicap  (ITEP, IME…)


J’ai commencé ma carrière professionnelle comme militant de la lutte contre le sida. Après 7 ans de salariat à Sol En Si à Bobigny (entre autres) en Seine-St-Denis où j’ai animé des ateliers avec des femmes et enfants, majoritairement originaires d’Afrique subsaharienne, touchées par le VIH/SIDA, j’ai rejoint l’équipe du CRIPS Ile-de-France pour intervenir auprès des adolescents.
En parallèle, sous le pseudo Dr Kpote, je travaille depuis 10 ans pour le magazine féministe Causette dans lequel, j’écris, une chronique mensuelle sur mon expérience en prévention et en santé sexuelle. Un livre, recueil de ces chroniques, a été édité aux Éditions La Ville Brûle sous le titre « Génération Q ».

Concrètement je travaille beaucoup sur les questions de genre (identité et expression, les stéréotypes qui en découlent, les injonctions à la séduction pour les jeunes filles et à la virilité (jusqu’à la masculinité toxique) pour les jeunes garçons), la relation à l’autre, le consentement, le plaisir partagé et les violences (du harcèlement au viol), la critique des normes… sans oublier bien sûr les IST/MST et les méthodes de contraception.

Dans le cadre des assises, je me propose surtout de partager comment on peut travailler ces questions avec les ados, interroger leurs représentations et bousculer les rapports de domination. Je le fais de mon point de vue situé d’homme cishet, dans une profession où ces questions sont énormément portées par les femmes (merci les métiers du care) et les minorités de genre.

Le tout dans un monde numérique qui échappe de plus en plus aux parents.

https://www.facebook.com/drkpote/
https://www.instagram.com/dr_kpote/